Peinture sociale

Les Eaux-Vives en trompe-l'oeil

Genève, février 1995.

Une jeune femme est retrouvée morte à Baby-Plage. Qui est-elle ?

Quel rapport avait-elle avec cet architecte en plein succès dont on ne retrouve plus la trace?

Que savait-elle à propos du vol mystérieux de quelques tableaux célèbres ? Cela remet-il en question la création d’un musée dédié à l’un des plus vieux quartiers de Genève ?

Ce nouveau mystère plonge le Commissaire Simon et la journaliste Alix Beauchamps en plein coeur du quartier des Eaux-Vives et dans un monde de la peinture ou tout n’est souvent qu’illusion…

 

 Réédition dans la Collection du Chien Jaune à paraître courant 2020

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.ch
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.07 | 10:57

Bravo pour les intrigues les personnages et la Genève vivante que vous mettez en scène. Beaucoup mieux que Dicker.

...
11.07 | 19:26

Félicitations, je viens de terminer l'ombre de l'Aigle. Après la Genève noire, cela confirme que vous savez rendre notre ville vivante, avec de bonnes intrigue

...
08.06 | 21:11

Et si le passé d'affaires genevoises "historiques" passaient au présent?
Qu'en serait les conséquences futurs?
Un authentique genevé de la jonction/plainpalais

...
27.04 | 10:55

Je suis tombée par hasard dans la boîte à livres de mon quartier sur le pendu de la Treille. Depuis hier je le dévore!!!! Ma mère a également beaucoup apprécié!

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site internet tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE